Une ancienne infirmière avoue que l’hôpital où elle travaillait envoyait des bébés nés vivants dans des chambres pour mourir