Une ancienne infirmière avoue que l’hôpital où elle travaillait envoyait des bébés nés vivants dans des chambres pour mourir

Des bébés laissés pour morts

De troublantes accusations d’infanticide planent sur la Christ Clinic dans l’état de l’Illinois. Ce témoignage met en lumière la loi sur la protection des survivants d’un avortement. Selon l’ancienne infirmière de l’établissement, il existerait une chambre spécialement dédiée aux bébés vivants suite à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), une pièce où le personnel soignant les laisserait sciemment mourir.

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?