Une ancienne infirmière avoue que l’hôpital où elle travaillait envoyait des bébés nés vivants dans des chambres pour mourir

Ces accusations ont suscité un véritable scandale dans l’état de l’Illinois, aux Etats-Unis. Une infirmière a révélé au congrès que l’hôpital où elle travaillait envoyait des bébés avortés nés vivants dans des chambres pour mourir. Des révélations qui ont indigné les députés en charge du dossier. Ces accusations ont été réfutées par la clinique de l’Illinois mais continuent de semer le doute autour du traitement des bébés nés vivants issus d’une interruption volontaire de grossesse. Cette information nous est relayée par nos confrères de Fox News.

Des troublantes accusations d’une ancienne infirmière d’une clinique de l’Illinois ont soulevé le débat sur les traitements de bébés nés vivants suite à un avortement. Selon les propos de l’ancienne employée de la Christ Clinic, l’établissement enverrait des bébés avortés nés vivants dans des chambres pour mourir. Un témoignage qu’elle n’a pas hésité à porter devant le Congrès.

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?