Pourquoi la mort d’un frère ou d’une sœur c’est comme perdre une partie de soi

Une relation forte qui n’est semblable à aucune autre

La fratrie entretient une relation particulière et un amour très singulier. En effet, ces sentiments ne sont pas les mêmes qu’on éprouve à l’égard des parents, ni à l’égard de nos enfants, mais sont tout simplement uniques. Alors qu’une rivalité existait durant l’enfance, elle ne diminue en rien l’attention, l’instinct de protection et la connexion profonde qui existent entre frères et sœurs. En effet, la jalousie éprouvée provient inconsciemment d’un refus de partager l’amour des parents. Mais en réalité, les membres d’une fratrie partagent une complicité naturelle et une forte solidarité.

La perte d’un frère ou d’une sœur : une épreuve difficile

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?